Ces derniers jours, le jardin est blanc. Le givre recouvre les branches des arbres, la pelouse, les feuilles des plantes. Seuls les oiseaux bougent encore pour venir picorer les quelques graines éparpillées deçi-delà. La surface de l'eau du bassin est gelée sur deux ou trois centimètres et les pauvres poissons rouges se sont réfugiés au fond de l'eau et ce n'est qu'en milieu d'après-midi que l'on pourra les apercevoir quelques instants à la surface. Nous frissonnons sous le froid mais les plantes sont figées sous cette fine couche de glace, ces cristaux de givre qui font briller le paysage au moindre rayon de soleil.