Lors du Noelanders Trophy 2014, j'ai pu mettre un visage sur un email. Celui de Tom Benda, ce jeune potier tchèque avec qui je discutais par email depuis plusieurs mois. De cet entretien, est né un article que j'ai proposé au magazine bonsai Esprit Bonsai. Tom_Benda_Bonsai_pot_0671Vous avez pu lire cet article dans Esprit Bonsai numéro 69 que vous avez reçu si vous êtes abonné ou bien que vous pouvez trouver actuellement en kiosque ou disponible sur le site de LR Presse. Tom Benda est un véritable artiste de la glaise et s'est avec un grand plaisir que je me suis entretenu avec lui. Nous avons échangé sur la poterie bein-sûr mais aussi sur le bonsai et la vie en général. Une belle rencontre même si on peut parfois avoir du mal à se comprendre quand on parle des langues différentes. Si j'ai l'occasion d'aller à l'Est de l'Europe, je ne manquerai pas d'aller le four à son atelier de poterie. Quelques extraits de l'interview du potier Tom Benda, pour vous donner envie de le lire :
Ce qui caractérise le plus le travail de Tom Benda est la créativité dont il fait preuve dans la recherche de nouvelles formes de pots à bonsaï. Tom ne se contente pas de faire de la céramique en copiant l’existant ou en imitant les plus grands potiers européens et japonais.
  et de poursuivre :
En respectant les codifications classiques, Tom Benda transcende et modernise la poterie à bonsaï traditionnelle avec des formes inédites. Sans cesse en recherche de formes différentes, le jeune potier ajoute : « Un jour, j’ai compris comment étaient montés les pots en forme de fleurs de lotus. Je me suis mis à en faire pendant des semaines, tant et si bien que j’ai commencé à me lasser. J’ai essayé d’y apporter ma touche personnelle. On peut le voir sur ces pots dont certains côtés descendent jusqu’au sol et forment à la fois un élément du côté du pot et un des pieds. Je suis parti d’une forme classique, j’ai choisi de faire non pas des côtés convexes, mais concaves (rentrants) et les pieds se sont imposés d’eux-mêmes : un côté simplement allongé jusqu’au sol pour ne pas surcharger la forme générale. »
Stand de Tom Benda au Noelanders Trophy 2014