Le printemps a pointé le bout de son nez depuis quelques jours et le soleil est bien là. Avec le printemps arrive aussi les rempotages, je suis en plein dedans comme vous certainement. La période est chargée et c’est excellent.

Les feuilles d’érables notamment sont en train de pousser à fond et chaque rayon de soleil et chaque goutte d’eau que l’on apporte sur le substrat de nos bonsaïs les aident à s’ouvrir un peu plus de minutes en minutes.

C’est le moment de pincer !

Le pincement, c’est hyper simple il suffit d’enlever la pousse centrale entre les deux premières feuilles qui sortent. Certains pratiquent le pincement très tôt allant même jusqu’à ouvrir les feuilles qui ne sont pas encore épanouies afin de couper au plus tôt la pousse centrale. Ce qui permettrait d’obtenir des entre-nœuds courts, encore plus courts.

Le pincement en photo :

Acer palmatum pinching Acer palmatum pincement de printemps Acer palmatum pincement de printemps Le pincement d'un Acer palmatum

 

 

 

 

Articles recommandés

2 commentaire

  1. stribouille says:

    Xavier bonsoir,

    Cette opération atha (a ton humble avis) est-elle réservée comme j’ai pu le lire sur ‘le plus grand forum francophone de bonsaï et arts associés’ aux arbres aboutis?

    Personnellement je le fais sur mes 2 palmatums pas au même stade de culture.

    Et je suis de ceux qui ouvrent les feuilles pour pincer au plus tôt, quitte à utiliser une pince à épiler pour atteindre le bourgeon central ^^

    Amitiés.

    Stéphane

    1. Clairement, oui je n’applique le pincement que sur des arbres déjà avancé. Si tu veux que ton arbre qui est en culture avance, je ne vous pas l’avantage de pincer par rapport à laisser pousser et tailler. L’arbre n’est pas arrêté dans sa croissance et la ramification avance vite.
      Par contre, ponctuellement sur une petite partie d’un arbre, une branche plus forte : ça peut permettre d’équilibrer la force de l’arbre.
      A plus,

Laisser un commentaire