Présentation d'une nouvelle fougère asiatique utilisée pour les plantes d'accent des meilleurs expositions au Japon.

  Après avoir partagé mon expérience, ma tentative de bouture de sélaginelle pour en faire un shitakusa, je voulais vous présenter cette autre petite fougère. Je parle de fougère japonaise mais je devrai plutôt dire de fougères asiatiques particulièrement appréciées des Japonais, traditionnellement utilisées dans l'art du kusamono et en qualité de shitakusa dans les plus grandes expositions de bonsaï au Japon. C'est lors de mes échanges de plantes de début de printemps que j'ai reçu cette plante gentiment envoyé par un amateur de Marseille. Grand fan de kusamono comme moi, Sami est également potier à ces heures et j'écrirais un billet d'ici peu sur son travail qui est d'une grande finesse. fougère japonaise pyrosia Il faut encore que cette fougère japonaise se développe pour qu'elle prenne toute son ampleur et surtout qu'elle puisse être utilisée comme accompagnement d'un bonsaï. Je l'ai installée dans un pot rustique d'un style assez proche du namban, cuit au four à bois et en provenance du Japon. Ce pot discret sera parfait pour s'accorder avec tout type de bonsaï ou presque lors d'une exposition de bonsaï en hiver. Cette fougère est appelée Pyrrosia hastata ching et en japonais iwaomodaka. Je suis d'ailleurs à la recherche de toutes autres espèces de fougères de petites tailles et utilisées au Japon, alors n'hésitez pas à me contacter pour un échange.
Voir le site de Sami : l'art des 4 saisons