floraison d'HeuchèreUne belle Heuchera en pleine floraison qui ferai un très beau kusamono en présentation dans un tokonoma si j'en avais un chez moi. Ce kusamono d'Heuchère ne pourrait pas être utilisé en présentation avec un bonsaï tel quel, sans modification. Premièrement, ce kusamono a beaucoup de fleurs et de surcroît de couleur vive. Il prendrai à coup sûr la vedette dans toute présentation classique. Mais en présentation seule dans une alcôve avec un kakejiku il serait parfait pour annoncer l'apogée du printemps et accueillir vos invités. Pour accentuer le côté printanier, je lui adjoindrai bien un rouleau avec un petit oiseau dans une branche en train de chanter le printemps. Ou bien des hirondelles en plein vol dans un ciel bien dégagé.

heuchereQue faire pour transformer ce kusamono en shitakusa utilisable avec un bonsaï ?

Comme je le disais un peu plus haut, un kusamono est encore plus intéressant quand on peut le mettre en situation dans un tokonoma. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde, ni de tous les bonsaïka. Par contre, nous sommes un peu plus nombreux à envisager d'exposer nos bonsaï et du coup la question de la plante d'accent prend tout son ampleur. Pour que cette plante puisse accompagner un bonsaï, il faut tout d'abord supprimer toutes les fleurs sauf une. De préférence, ne garder que la plus petite afin de ne pas dépasser de trop le haut de la tablette du bonsaï qu'elle accompagne. Pour aller plus loin, il faut du temps. Ce que les japonais nomme mochikomi. Il est important pour les plantes d'accent aussi d'acquérir de la maturité. De prendre le temps de vieillir dans son pot. Les feuilles de cette heuchere peuvent diminuer en taille, se nanifier et se multiplier pour apporter encore un peu plus de finesse, de wabi sabi...