Suite à ce billet sur la nécessité de mettre ou non de la mousse au pied de nos bonsaïs et notamment lors des expositions, je me suis souvenu de cette relation particulière des japonais avec la mousse que j'avais notamment pu approcher lors de mon voyage au pays du soleil levant.

Les japonais aiment la mousse

On trouve au Japon des jardins dont le sols est entièrement recouvert de différentes variétés de mousses plus belles les uns que les autres. On ne parvient même plus à savoir si cet écrin de mousse met en valeur les plantes et les arbres qui y sont plantés ou à l'inverse si les autres végétaux servent de faire valoir à ces mousses variées : très fines, verte ou bleue, plus grosse telle une mousse des sous-bois, très épaisse, ou douce, il y en a pour tous les goûts.
kokedama in Kyoto

Kokedama dans la devanture d'une papeterie àKyoto.

Jardin de mousse

Il existe en particulier à Kyoto un temple bouddhique zen abritant un jardin unique où sont cultivées 120 espèces de mousses différentes. Connu sous le nom de "Temple des Mousses", le célèbre Koke-dera est même sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en tant qu'héritage culturel de Kyoto. Ce jardin n'est accessible qu'après avoir fait une demande écrite plusieurs semaines avant la date souhaitée pour la visite.

Des kokedama dans la ville

Lors de mon voyage au Japon, il y a quelques années, j'ai largement pu constater cet amour des japonais envers la mousse. et notamment avec la création de boule de mousse, appelée kokedama. La boule de mousse entoure une plante ou une composition de plante. Elle est ensuite déposée la plupart du temps sur une petite soucoupe en céramique. Il existe des magasins spécialisés dans ces compositions de plantes qui sont devenues très populaires.
kokedama with a pinus in Kyoto

Kokedama avec un petit pin (Kyoto)

  Moi même qui aime beaucoup les mousses, je me retrouve bien dans cet aspect de la culture japonaise, dans l'intérêt pour les kokedama, pour les kusamono aussi. Certaines plantes d'accent sont parfois composées uniquement de mousse. C'est comme dans le bonsaï, il faut avoir le souci du détail. Et ajouter une belle mousse au pied d'un bonsaï le mettra en valeur pour une exposition en apportant la touche finale à la composition. Nous reparlerons de la mousse dans de futur billet mais surtout des kokedama qui est un sujet trop peu abordé à mon goût.