Les pleiones commencent déjà à pointer le bout de leur nez : les premiers germes grandissent, ce qui indique qu'il est temps de rempoter celles qui en ont besoin.

Comme je l'expliquais sur le billet sur l'hivernage des pleiones, la pousse des germes, des bourgeons indique le moment idéal pour le rempotage des pleiones. Ces jolies orchidées sont faciles de culture quand on a un petit coin pour les hiverner hors gel. Elles ne réclament que peu de soins alors je vous conseille de tenter l'expérience. Vous pouvez les trouver en jardinerie (parait-il car moi je n'en ai encore jamais vu) ou dans les foires aux plantes de tout début de printemps. La Pleione Britannia "Doreen" que je possède est un hybride créé par S. James en 1992 de Pleione formosana x Pleione Tongariro. Elle fleurit rose fuchsia : fleurs de Pleione Britannia "Doreen". Pour le rempotage des pleiones, j'utilise un mélange très drainant composé principalement d'akadama, des écorces de pins compostées et un peu de sphaigne. Et c'est tout ! Le bulbe ne doit pas être enterré complètement. Laisser les deux tiers au dessus du substrat. Après le rempotage des pleiones, arroser légèrement. Il ne faut plus bouger les bulbes dans le substrat car les racines vont commencer à pousser et elles sont non seulement fragiles mais irremplaçables. Une racine cassée ne repousse pas. L'arrosage augment avec le développement de la fleurs ou de la feuille. Ne pas laisser sécher mais ne pas inonder non plus. J'ai quelques bulbes à échanger qui fleuriront soit cette année soit l'année prochaine. Par contre, il faut faire vite car c'est le seul moment où l'on peut envoyer ces bulbes par la poste sans risquer d’abîmer les racines. Certains bulbes sont déjà réservés mais...

Si vous êtes intéressés, contactez moi !

Et moi je commence très vite le rempotage des pleiones...