Parmi tous les Sisyrinchium, le Sisyrinchium biscutella est un des plus beaux et des plus rares. Il est assez facile de trouver celui de couleur jaune, le sisyrinchium californicum ou bien encore le bleu sisyrinchium montanum mais ce n'est malheureusement pas le cas pour celui que je vous présente aujourd'hui. Sa particularité tient essentiellement à la couleur de ses fleurs : brune, caramel avec des stries et une petite touche plus clair qui vient égayer le bout des pétales. Le centre de la fleur est plus foncé, de couleur pourpre avec des étamines jaunes bien visibles. Fleur de Sisyrinchium biscutella La floraison s'étalent sur plusieurs semaines, les fleurs se renouvellent continuellement. Elles s'épanouissent au soleil pour se refermer le soir venu. Le Sisyrinchium biscutella est une vivace semi-persistante qui résiste bien au froid à condition toutefois d'éviter l'humidité stagnante pendant l'hiver.

Sisyrinchium biscutella en kusamono

Il lui faut un substrat drainé : akadama et vermiculite convient parfaitement. Il forme une touffe quand il est cultivé seul, qui a tendance malheureusement à se dégarnir au centre quand les tiges se couchent. Pour palier cet inconvénient, on peut l'associer à d'autres vivaces ou recomposer chaque année la touffe. En la plantant plus profondément, on peut aussi limiter les dégâts.