Il existe différents moyens de créer un bonsaï comme vous le savez certainement (semis, bouture, marcotte, plant brut de pépinière, yamadori, etc.). Voir d'ailleurs à ce propos mon billet sur comment se lancer dans le bonsaï ? A cette liste de moyens, certains ajouteront la carte bleue et je ne peux aller contre cette idée. Vous en conviendrez certainement  la carte bleue est indispensable pour faire du bonsaï, mais encore faut-il savoir l'utiliser à bon escient. Je ne veux pas dire par là qu'on ne peut pas faire de bonsaï gratuitement et j'avoue que je provoque un peu pour vous faire réagir. Le message que je veux faire passer est plutôt que si on dépense de l'argent pour le bonsaï autant que cela soit utile. Mais après tout chacun fait ce qu'il veut (ou ce qu'il peut) de son argent ! J'ai connu des amateurs de bonsaï qui achetaient de belles pièces et pour certains n'avaient pas forcément de gros moyens, bien au contraire. Mais ces bonsaï-ka passionnés économisaient chaque denier et attendait d'avoir un pécule plus conséquent pour se faire vraiment plaisir. On voit souvent les amateurs (essentiellement débutants mais pas seulement) acheter un jeune plant à quelques dizaines d'euros puis recommencer le mois suivant et la semaine d'après et ainsi de suite pendant plusieurs années. Malheureusement à part encombrer leurs étagères, ces jeunes plants ne servent pas à grand chose et peuvent même découragés le bonsaïka submergé par l'entretien quotidien. Pour couronner le tout, ces arbres n'évoluent pas très vite (voir pas du tout), ce qui n'est pas pour nous motiver. J'ai fait parti de ces gens. Cette tare va souvent de paire avec la collectionnite aiguë qui pousse le bonsaïka à vouloir posséder toutes les espèces bonsaïfiables dans son jardin. Quand on pense à la somme que représente tous ces petits plants, on se dit que l'on aurait pu facilement avec cet argent, se faire plaisir, vraiment plaisir, avec un arbre plus avancé sur le chemin du bonsaï. Il faut certes apprendre mais avec les bons outils et les bons partenaires, c'est tout de suite plus facile. En effet, si l'arbre répond bien, pousse bien, on apprend vite et bien. On s’aguerrit et on prend du plaisir. Alors si l'on peut mettre un peu d'argent dans un bonsaï autant que ce soit pour un arbre de qualité et non une multitude de petits bouts de bois en pot. 😉