La taille d'automne est importante, je devrais même dire essentielle dans la formation des bonsaï feuillus. Un exemple de taille, sur un jeune plant d'Acer buergerianum.

Lorsque j'ai commencé les cours avec Sensei Yoshi Murakawa (Ecole Maillot-Murakawa), nous avons abordé la thématique des feuillus et des différents travaux à effectuer lors de sa culture et formation. L'une des tailles importante est la taille d'automne.
Lorsque les feuilles sont rouges, coupes les et procède à la taille du bonsaï
Dans les cours avec un maître japonais ou dans les articles écrits au Japon par des japonais, il est toujours difficile pour nous européens de nous faire une idée assez précise sur la bonne période où effectuer les travaux décrits ou expliqués. Comment savoir quand faire les choses quand le climat est différent ? La réponse est simple : il faut adapter. Pour adapter, il est tout de même nécessaire d'avoir des indications de dates, des repères temporels. C'est ce que nous donnait le père et le fils Murakawa : la taille d'automne doit se faire quand les feuilles de l'arbre sont rouges. Il faut alors effeuiller l'arbre (ce qui indique bien qu'il ne faut pas attendre que les feuilles tombent) et le tailler. Les feuillus comme les Acer palmatum, Acer buergerianum, etc. peuvent perdre de la sève lorsqu'ils sont taillés en hiver. La taille d'automne évite cela. La taille d'automne permet de supprimer des portions de branches mal placées ou ayant trop poussées pendant la saison végétative. On corrige les divisions afin que les branches soient toujours ramifiées par deux. Lorsqu'il y a plus de 2 ramifications à un endroit, on sélectionne les deux meilleures pousses et on supprime (par la taille) les autres. La taille de branches plus importantes doit se faire au printemps. L'arbre est en début de pousse et va cicatriser plus vite. Laisser tout l'hiver de grande entaille, qui ne vont pas commencer immédiatement à cicatriser est la porte ouverte aux éléments pathogènes. Bientôt la taille d'automne en pratique...