Pour cette fois, j’avais envie de vous faire part de ma méthode pour le rempotage des hosta.

Les hosta sont des plantes vivaces que l’on peut utiliser avec beaucoup de succès pour les plantes d’accent. Elles apportent fraîcheur à une composition. Elles fleurissent : idéal pour les expositions du mois de juin. Parfois, elles embaument l’air d’un parfum capiteux…
Bientôt, vous serez aussi accroché que moi pour les hosta et vous remplierez même tous vos coins ombragés avec des hosta bleus, panachés, verts tendres, feuilles lisses ou gaufrées…

  1. Préparez vos outils : la première étape est de rassembler le nécessaire au rempotage : pot, substrat, ciseau, crochet à racines, baguette, et étiquette.
  2. Préparer le pot avec une grille au fond. J’ajoute souvent un fil pour ancrer l’hosta. Cela facilite le rempotage dans les pots peu profonds.
  3. Désherber les éventuelles herbes qui ont poussées sans qu’on s’en rende compte et sortir la motte du pot.
  4. Gratter la surface pour atteindre le collet. Bien dégager la terre autour des bourgeons sans abîmer les racines.
  5. Dégager aussi les racines par le dessous de la motte. 
    Si l’hosta vient d’une jardinerie, je vous conseille d’enlever tout le substrat si besoin à l’aide d’un jet d’eau ou en trempant la motte directement dans une bassine d’eau en secouant légèrement. C’est la meilleure solution pour se débarrasser d’éventuels parasites.
  6. Séparer chaque bourgeon qui n’est pas trop collé aux autres afin de mieux répartir les pousses et d’espacer les rempotages.

    Un oeil d’hosta

    Les hosta sont séparés les uns des autres
  7. Couper les plus longues racines et réduire la longueur des plus grosses.

  8. Mettre un peu de substrat dans le pot. J’utilise un mélange d’akadama, de pumice, de pouzzolane et d’écorces compostées : pas de risque de pourriture des racines, bonnes pousses et facile à rempoter car le substrat tombe tout seul.
  9. Placer les hosta dans le pot. On peut se servir des fils de ligature pour fixer les bourgeons dans le pot afin qu’il ne se déplace pas et être sûr de la composition finale.
  10. Ajouter le substrat en utilisant la baguette pour faire glisser les grains entre les racines.
  11. La plantation est terminée. Bien arroser et placer à l’ombre.
    On peut compléter la composition en ajouter une couche de mousse à la surface du pot. Cela sera d’autant plus apprécier si l’on souhaite l’utiliser comme plante d’accompagnement.

 

Articles recommandés

2 commentaire

Laisser un commentaire