Il est vrai qu'il y a peu dans un billet précédent, je provoquais en affirmant que la carte bleue est un outil indispensable pour pratiquer le bonsai. Aujourd'hui au contraire, je voudrais mettre l'accent sur la solidarité et l'entraide dont nous devrions faire preuve entre amateurs de bonsaï. Et sur une façon différente d'apprécier notre pratique.

Faut-il vraiment dépenser de grosses sommes d'argent pour se faire plaisir avec les bonsaï ?

Bien-sûr que non ! Encore faut-il savoir où l'on veut aller et apprécier les bonheurs simples qui nous sont offerts chaque jour par la nature. Lorsque j'étais enfant et que j'ai commencé mon apprentissage autodidacte de l'art du bonsaï, je me faisais plaisir simplement en admirant une jeune feuille s'épanouir sur un petit bouleau que j'avais ramasser dans le jardin ou aux bord d'un chemin. Le même plaisir m’envahissait lorsque je voyais pousser deux nouvelles petites branches suite à la taille faite quelques semaines auparavant. Peut-être que ce n'est pas lié au monde du bonsaï mais juste à cette société de consommation qui nous pousse à toujours vouloir plus... Qui nous empêche de nous sentir satisfait avec des plaisirs simples.

Troc, dons, échanges entre bonsaika

Retrouvons alors un peu de notre âme d'enfant et soyons ensemble solidaires. Partageons nos connaissances, échangeons nos trucs et astuces, des plants, des graines...

Quelques billets de ce blog où je propose des échanges : Echange de plants d'hosta, rhodohypoxis et autres vivaces Hosta disponibles pour un échange

Site d'échange et de vente entre amateurs et bonsaika : trocbonsai.com